Detail from painting by Jason Landsel

Michael et Margaretha Sattler

par Jason Landsel

April 13, 2021

Autres langues: 한국어, English

0 Commentaires

L’article suivant:

0 Commentaires
0 Commentaires
    Envoyer

En mars 1525, un jeune couple arrivé depuis peu à Zürich rejoignit ce qui s’avérerait un périlleux groupe d’étude de la Bible. Ce groupe de chrétiens, créé quelque deux mois auparavant, se réunissait pour discuter des idées de la Réforme. Ils cherchaient à revenir à la simplicité de l’Eglise primitive et acquirent la conviction que seul un adulte pouvait demander le baptême, au nom de sa foi. C’est ainsi qu’au printemps de cette même année, Michael Sattler reçut le baptême, en tant qu’adulte – un crime aux yeux du droit laïc comme du droit religieux et passible de la peine de mort. Michael et sa femme Margaretha rejoignaient ainsi le mouvement nouveau des « re-baptiseurs », ou anabaptistes.

Né dans le sud de l’Allemagne vers 1490, Michael avait d’abord été moine bénédictin dans un monastère près de Fribourg, où il avait été nommé prieur. Margaretha avait été béguine. Tous deux avaient découvert les idées des Réformateurs et avaient trouvé l’un en l’autre un partenaire désireux de suivre le Christ dans toutes les dimensions de sa vie. 

A Zürich, Michael devint rapidement l’un des meneurs du groupe anabaptiste. Lorsque celui-ci fut dissous, Michael et Margaretha furent chassés de la ville. Cherchant à sauver cette communauté de renouveau, Michael rencontra Martin Bucer ainsi que d’autres personnages-clés du courant dominant de la Réforme. Aux yeux des réformateurs plus prudents, cependant, les positions sans compromis du couple étaient trop radicales.

« Je vais, avec ton secours, rendre témoignage aujourd’hui à la vérité et la sceller de mon sang. »

Les communautés anabaptistes – illégales – faisaient de plus en plus d’adeptes, mais elles restaient éparpillées et cachées. Finalement, en février 1527, Michael présida un rassemblement de meneurs radicaux. Là, ils rédigèrent ce qui prendrait plus tard le nom de Confession de Schleitheim, d’après la ville suisse où eut lieu cette rencontre. Ce texte, qui s’appuyait sur le Sermon sur la Montagne, exposait les principes fondamentaux de leur mouvement, dont le baptême volontaire des adultes sans contrainte religieuse, la non-violence, et répondre de ses actes devant ses frères et sœurs en église.
De retour chez eux après cette rencontre, les Sattler furent presqu’aussitôt arrêtés par les forces autrichiennes. A l’accusation d’anabaptisme, on ajouta celle de trahison pour s’être opposé à la guerre contre les Turcs ottomans :

Si les Turcs viennent, avait en effet déclaré Michael, il ne faut pas leur opposer de résistance, car il est écrit (Mat. 5:21) : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’. Il nous faut plutôt implorer Dieu dans la prière afin qu’il leur résiste et les repousse lui-même… Si la guerre était justifiée, je préfèrerais la faire contre les soi-disant chrétiens qui persécutent, emprisonnent et tuent de pieux chrétiens, plutôt que de la faire contre les Turcs qui ne connaissent rien de la foi chrétienne.

A l’ouverture du procès, l’Archiduc d’Autriche, craignant un soulèvement, fit déployer des soldats.

Cinq jours plus tard, le 20 mai 1527, Michael Sattler fut torturé et brûlé vif. Tandis qu’on le menait au lieu de son exécution, il incitait la foule à se repentir et priait pour les juges. Huit jours après la mort de son mari, Margaretha fut exécutée par noyade dans la rivière Neckar. Avant son exécution, elle déclara qu’elle eût préféré être brûlée vive aux côtés de son époux.

Alors qu’on l’attachait au poteau, Sattler priait ainsi: « Dieu éternel et tout-puissant, tu es le chemin et la vérité. Parce que l’on ne m’a pas convaincu de mes torts, je vais, avec ton secours, rendre témoignage aujourd’hui à la vérité et la sceller de mon sang. »


Pour plus d'informations sur Michael et Margaretha Sattler, voir Être témoin.


Traduit de l'anglais par Bríd Kehoe

Jason Landsel, detail from Michael and Margaretha Sattler, Forerunners series

Jason Landsel, Michael et Margaretha Sattler
Voir le tableau complet

Presenté par plough author Jason Landsel

Jason Landsel est l’illustrateur des articles sur les « Précurseurs » dans La Charrue. Il vit dans la communauté de Woodcrest, dans le nord de l'État de New York.

En savoir plus
0 Commentaires