Plough Logo

a dad reading a story to children

Qui sommes-nous

Depuis plusieurs décennies, la maison d’éditions des communautés du Bruderhof, The Plough Publishing House, publie des livres et des revues. Ses titres comprennent des classiques de spiritualité, des livres de réflexion et des livres traitant de maintes questions contemporaines telles que le mariage, l’éducation des enfants, le pardon et la mort. 

Plough est un mot anglais qui veut dire charrue, donc notre logo en haut de la page, ainsi que notre devise :

«Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu » (Luc 9.62).

Le Bruderhof [1] est un mouvement communautaire international de familles et célibataires qui essaie de mettre en pratique le commandement de Jésus d’aimer Dieu et son prochain. Tout comme les premiers chrétiens, nous sommes appelés à un mode de vie où tous ne sont qu’un seul cœur et une seule âme, personne ne possède quoi que ce soit, et tout est mis en commun. 

Nous visons à créer une société nouvelle où l’intérêt personnel cède au bien commun. Nous nous efforçons de surmonter l’isolement et la fragmentation qui déchirent notre époque en combattant en nous-même ce qui est à leur origine : l’égoïsme. Certes, nous sommes conscients que l’idéalisme ne suffit pas. Nous avons la certitude que la foi en Dieu est la seule force sur laquelle la communauté peut être bâtie.

Malgré tout le mal qui existe dans notre société, nous tenons à témoigner du fait que l’Esprit de Dieu est à l’œuvre dans le monde aujourd’hui. Dieu nous appelle encore à quitter les systèmes qui génèrent l’injustice, la violence, la peur et l’isolement, et à suivre la nouvelle voie de la paix, de l’amour et de la fraternité. Dieu nous appelle à vivre en communauté. Dans ce sens, nous — les frères et sœurs du Bruderhof — désirons vous communiquer quelque chose de notre réponse à cet appel.

​Notre vie en communauté est basée sur les enseignements du Christ dans le Sermon sur la Montagne et dans tout le Nouveau Testament.

Notre vie en communauté est basée sur les enseignements du Christ dans le Sermon sur la Montagne et dans tout le Nouveau Testament, notamment les enseignements concernant l’amour fraternel, l’amour envers les ennemis, le service mutuel, la non-violence et le refus de porter les armes, la pureté sexuelle et la fidélité dans le mariage.

Nous n’avons pas de propriété privée ; nous partageons tous nos biens comme les premiers chrétiens, comme le décrit le livre des Actes des Apôtres, chapitres 2 et 4. Chaque membre consacre ses talents et tous ses efforts aux besoins de la communauté. L’argent et les possessions sont mis volontairement en commun, et en échange, chaque membre reçoit ce dont il a besoin. Nous nous rassemblons tous les jours pour les repas, les réunions, le chant, la prière et pour prendre des décisions.

Eberhard Arnold — théologien bien connu, conférencier et écrivain — quitta l’abondance, la sécurité et une carrière professionnelle importante à Berlin en 1920, et s’installa, avec sa femme et ses enfants, dans une grande maison à Sannerz, petit village en Allemagne, où ils fondèrent une communauté basée sur la vie de l’Eglise primitive.

Malgré les persécutions des nazis, la communauté survécut. Elle fut expulsée d’Allemagne en 1937 et le mouvement s’établit en Angleterre. Cependant, lors de la Seconde Guerre mondiale, une deuxième émigration fut nécessaire, cette fois-ci en Amérique du Sud. Pendant vingt ans la communauté subsista dans les régions lointaines du Paraguay, le seul pays prêt à recevoir ce groupe multinational. En 1954, une nouvelle branche du mouvement fut fondée aux États-Unis.

En 1961, les communautés au Paraguay furent fermées et tous les membres partirent pour l’Europe et les États-Unis. Aujourd’hui, il y a des douzaines de communautés aux États-Unis, en Angleterre, en Allemagne, en Australie et au Paraguay. Notre nombre est insignifiant, mais nous savons que notre tâche est d’une importance primordiale : suivre les enseignements de Jésus dans une société qui s’est tournée contre Lui.

Notre porte est ouverte à toute personne qui veut chercher la voie de Jésus avec nous.

La mission a toujours été un point essentiel de notre activité, non pas dans le sens d’essayer de « sauver » qui que ce soit, ou de gagner des membres pour nos églises-communautés, mais pour témoigner de la puissance du message de l’Evangile dont le but est une vie de paix, d’amour et d’unité.

Notre porte est ouverte à toute personne qui veut chercher la voie de Jésus avec nous. Bien qu’on puisse penser que nous vivons une utopie, ce n’est pas le cas. Nous ne sommes pas des saints et nous avons les mêmes problèmes que tout le monde. Ce que nous avons que le monde n’a pas, c’est un engagement pour la vie et la promesse de lutter pour l’âme de chaque frère et sœur et de nous sacrifier jusqu’à la mort si nécessaire.


[1] Nom allemand qui veut dire « foyer des frères ».