Plough Logo

Old wooden type on a wooden shelf

Jane Tyson Clement

Jane Tyson Clement
Née de parents Quaker le 1 octobre 1917, Jane Tyson Clement a grandi à Manhattan dans l’Etat de New York. Bien qu'elle y ait vécu jusqu'à l'âge de dix-neuf ans, elle ne se sentait jamais vraiment "chez elle" dans la cité mais y préférait Bay Head dans le New Jersey, où la famille y avait leur maison de vacances. La baie ventée de Bay Head la faisait revenir année après année : " Il y avait là quelque chose d'éternel qui représentait toujours pour moi un rocher et un point d'ancrage."   Voir la biographie complète

Elle obtint son diplôme du Collège Smith en 1939, devint professeur et épousa Robert Allen Clement, un avocat Quaker et compagnon pacifiste. Bien qu'étant d'un milieu favorisé, Clement était troublée des injustices qu'elle pouvait voir autour d'elle et aspirait à faire quelque chose de constructif de sa vie, d'aller au-delà du " côté frivole et égocentrique de ma nature...et de faire quelque chose - n'importe quoi - contre le traitement injuste des ouvriers, l'accumulation des richesses aux mains de quelques-uns." Finalement cette quête l'a menée à Dieu, cependant tout d'abord via un sentiment de désillusion et de confusion. 

En 1954, les Clements se joignirent au Bruderhof, un mouvement communautaire dédié à pratiquer les enseignements de Jésus de non-violence, égalité économique et justice sociale. Là Clement fut enseignante à l'école, éleva sept enfants et, par le biais de la poésie et la fiction, continua sa recherche de la plénitude et de la vérité. 

En tant qu'écrivain et poète, Clement a été comparée à Denise Levertov, Wendell Berry et Jane Kenyon. Ses poèmes ont été recueillis dans On ne peut pas arrêter le progrès, ainsi que certaines de ses meilleures nouvelles dans La Fleur Secrète

Elle est décédée le 21 mars 2000.

Articles récents

Tout afficher