A slice from Thomas Cole's painting, The Voyage of Life - Manhood.

Le démantèlement du soi

par Eberhard Arnold

Autres langues: Deutsch, Español, 한국어, العربية, English

0 Commentaires
0 Commentaires
0 Commentaires
    Envoyer

Aujourd'hui je suis très conscient de mon incompétence pour le travail qui m'a été donné; surtout si je pense au temps où Dieu m'a appelé lorsque j'avais seize ans, et à la façon dont j'ai fait obstacle à Dieu: ainsi Dieu n'a pas pu effectuer au travers de ses instruments tout ce qu'il voulait sûrement accomplir. Malgré cela, c'est un véritable miracle cette façon dont Dieu se révèle dans son Église-communauté par son Esprit-Saint, au travers de personnes aussi faibles que nous – non pas que nous l'ayons mérité, mais parce que Dieu nous accepte en raison de la grâce de Jésus-Christ et du pardon du péché.

Il m'a fallu penser au Pasteur d'Hermas. Il décrit la construction d'un magnifique temple de marbre et se réfère constamment au grand nombre de pierres qui doivent être rejetées. On essaye de les ajuster, mais si ces pierres se montrent inutilisables, même après avoir été sévèrement taillées, alors elles sont rejetées aussi loin que possible. Les pierres utilisables doivent être malgré tout fortement taillées avant de pouvoir être ajustées dans la muraille. Si nous contemplons les années où Emmy et moi avons cherché à rassembler nos amis et connaissances dans l'unité d'une vie en communauté – c'est un miracle que nous ayons pu y prendre part, miracle rendu possible uniquement par une puissance infinie. Nous sommes émus en pensant à toutes les personnes qui depuis longtemps désiraient prendre ce chemin; j'ai en main une liste d'amis qui se sentaient appelés à s'unir à nous, ou même qui voulaient simplement travailler avec nous. Ainsi, des pierres qui pendant un certain temps semblaient pouvoir être ajustées, ont été de nouveau rejetées; cela est bien douloureux et je voudrais vraiment que le jour vienne où quelques-unes de ces pierres seront de nouveau prises en main.

Thomas Cole's painting, The Voyage of Life - Manhood, depicts a man in a boat with no oars, about to head into whitewater. The man is standing in the boat, praying. A being dressed in white can be seen in a bright opening in the clouds.

Thomas Cole, Le voyage de la vie: l’âge adulte

Une autre chose m'importe beaucoup: L'impuissance de l'homme, et même de l'homme à qui une charge a été assignée. Dieu seul est tout-puissant; nous sommes tout à fait impuissants. Nous n'avons même pas le pouvoir d'accomplir cette mission. Nous ne pouvons même pas ajuster une seule pierre au bâtiment de l'Église-communauté. Nous ne pouvons même pas protéger la communauté. Nous n'avons rien à donner de nous-mêmes à la grande cause. Cependant j'en suis certain, la seule raison et la raison la plus profonde pour laquelle Dieu nous a donné cette mission c'est que, justement, nous nous savons impuissants. Il est très difficile de raconter et de rapporter pourquoi nous nous sentons tous, surtout nous les anciens membres de la fraternité, totalement impuissants. Cette prise de conscience est difficile à expliquer: le fait que nous soyons totalement impuissants. Il est difficile de décrire comment notre pouvoir a été mis à nu, démuni, démantelé et rejeté. Je voudrais aussi que les jeunes de notre fraternité se démunissent totalement de leur propre pouvoir. Cela n'est pas facile à atteindre et on n'y arrive pas seulement par une décision héroïque. Seul Dieu peut l'accomplir. Et c'est de là que provient la source de la grâce: du démantèlement de notre propre pouvoir. Ce n'est que dans la mesure où tout notre propre pouvoir sera démoli que Dieu pourra se servir de nous pour l'édification de sa cause et l'établissement du règne de son Esprit. Pas autrement. Si un seul petit signe de pouvoir de notre propre chef se montrait, au même moment et dans la même mesure, l'Esprit divin et la puissance divine se retireraient; voilà, selon moi, l'entendement le plus important concernant le royaume de Dieu. Il est difficile de dire comment cela se passe. On ne peut en parler que difficilement, à l'instar du principe originel. On peut seulement dire que l'Esprit-Saint produit des effets mortels pour l'ancienne vie, mais provoque par contre une force vivifiante pour la vie nouvelle, provenant uniquement du Christ et de son Esprit-Saint.

Nous voulons employer ce jour à honorer Dieu et à lui promettre solennellement que notre propre pouvoir sera et restera toujours anéanti, pour que seule la puissance, la toute-puissance de Dieu en Jésus-Christ domine parmi nous, au travers de l'Esprit-Saint. Qu'il en soit fini pour toujours de notre propre valeur, que Dieu seul s'impose et règne en Christ et en l'Esprit Saint. Ainsi nous témoignons de la grâce, ainsi nous remplissons notre mission. Tout ce que nous possédons est un don immérité de Dieu. Dieu ne nous donne ce don immérité que si les avantages et les privilèges personnels n'existent plus. Ainsi nous témoignons de la grâce et nous la sollicitons: cette grâce apparue en Jésus-Christ et qui vient à nous par le Saint-Esprit.


Prononcé lors de la fête de son 50e anniversaire, le 26 juillet 1933.

Thomas Cole's painting, The Voyage of Life - Manhood, depicts a man in a boat with no oars, about to head into whitewater. The man is standing in the boat, praying. A being dressed in white can be seen in a bright opening in the clouds. Thomas Cole, Le voyage de la vie: l’âge adulte (détail)
Vous avez un commentaire? Rejoignez la conversation ! 0 Commentaires
Presenté par Eberhard Arnold Eberhard Arnold

Eberhard Arnold (1883-1935), théologien, éducateur et écrivain allemand, fut le fondateur des communautés Bruderhof.

En savoir plus
0 Commentaires