Brown paint strokes

Nos actions

Témoins de la divinité du Christ

par Yacoub Yousif

2 Commentaires
2 Commentaires
2 Commentaires
    Envoyer
  • NGUEGUO

    je me délecte de cette nourriture spirituelle et je remercie le tout puissant pour l'inspiration qu'il donne à ses enfants pour le partage de la bonne nouvelle.

  • GNAMBA VINCENT

    C'est dans cette vision de tolérance par le moyen de l'amour que le monde pourra voir le Christ en nous. Que notre foi en Lui arme nos coeurs et nos bras pour Son service en servant les autres.

En tant que chrétiens œuvrant pour la paix et l’avènement d’un monde plus beau, nous devons nous appliquer à respecter toutes les croyances et religions et à renforcer nos relations avec elles. Mais nombreux sont ceux, fidèles ou non d’une autre foi, qui objectent à notre proclamation fondamentale que Jésus-Christ est le fils de Dieu.

Être chrétien, c’est être choisi par le Seigneur Jésus et être appelé à Le suivre. Ce n’est ni par l’effort ni par l’intelligence mais par un don de Dieu que la foi chrétienne nous est révélée. Dieu nous choisit et nous répondons, volontairement et librement, à son appel. Jésus nous dit : « Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis, pour que vous alliez et que vous portiez du fruit, que votre fruit demeure, et que le Père vous accorde ce que vous lui demanderez en mon nom. » (Jean 15.16)

Avec une sagesse simple, Jésus Christ nous apprend à reconnaître l’origine de telle ou telle religion (ou doctrine ou philosophie). Nous saurons discerner si l’origine se trouve en Dieu, en l’homme, ou en Satan en observant la qualité des œuvres et des fruits qui découlent de cette croyance. Un discours vertueux seul ne sera jamais le gage d’une origine divine. Le Christ nous dit : « Ainsi tout arbre bon porte de bons fruits, et tout arbre mauvais porte de mauvais fruits. Un arbre bon ne peut porter de mauvais fruits, ni un arbre mauvais porter de bons fruits » (Mathieu 7.17-18). Tout ce qui est bon vient de Dieu.

​Les actions des chrétiens doivent être le fruit de leur relation au Christ. Car c’est l’amour du Christ et son travail divin dans nos âmes qui nous inspirent nos bonnes actions.

En conséquence pour comprendre la foi chrétienne, il faut s’arrêter sur les actions des chrétiens. C’est en les observant et en méditant sur elles que l’on peut arriver à la compréhension de la divinité du Christ. Les actions des chrétiens doivent être le fruit de leur relation au Christ. Car c’est l’amour du Christ et son travail divin dans nos âmes qui nous inspirent nos bonnes actions. En retour celles-ci témoignent de la nature divine du Christ. C’est parce qu’Il est vivant et à l’œuvre en chacun de nous, qu’Il peut changer les vies d’innombrables gens. Celui qui croit en Lui devient l’expression visible de la réalité du Christ, présence vivante dans le monde.

Comme ils sont nombreux à travers le monde ceux dont le cœur est touché par le Christ ! Et leur vie est transformée : là où il y avait impureté, immoralité, méchanceté, commérage, égoïsme, sectarisme, meurtre, mensonge, on trouve à la place chasteté, sainteté, service et repentir. Le cœur transformé d’un chrétien ne peut plus se compromettre avec le péché mais exerce les vertus de l’amour, de la pitié et du pardon envers tous, même envers ses ennemis.

Si nos actions ne sont pas comme les bons fruits du bon arbre, alors nous ne sommes pas chrétiens et ce quelque puissent être nos proclamations de foi. Jésus dit : « Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Mathieu 7.21)

Pour suivre la voie du Christ, il ne faut pas se répandre en bonnes paroles mais démontrer, par nos actions, l’évidente sainteté d’une vie. C’est un chemin étroit et risqué. Le croyant n’y progresse dans sa recherche de la volonté de Dieu que par l’acceptation du sacrifice, de la douleur et de la lutte spirituelle. L���apôtre Jean nous dit : « Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. » (1 Jean 3.1)

La foi doit être vivante, active et fructueuse si nous voulons entrer dans le royaume de Dieu. Les démons aussi croient en Dieu et lui rendent un culte. Mais ils ne portent pas de bons fruits. Ils ne sont plus vivants et leur foi est morte. Ils ont aussi le pouvoir de faire des miracles, mais ces miracles ne sont que des pièges. Leur impression n’est extraordinaire que sur la pensée. Ils ne renouvellent pas le cœur et la conscience, ils ne peuvent ni guérir notre âme ni la purifier de son impureté et de sa méchanceté. Et ils ne peuvent nous donner un cœur qui soit dédié à la sainteté et au service, dans l’oubli de soi et l’amour de tous les êtres humains.

Dès l’instant où nous trouvons la foi en Christ, nous abandonnons notre vie passée de péché. Mais cela ne veut pas dire que nous devenons parfaits à ce même instant. C’est petit à petit que nous sommes amenés à grandir à l’école du Christ. Et le chemin qui s’ouvre devant nous est long. Mais en dépit du fait qu’il conserve sa condition d’homme faible et pécheur, il n’en demeure pas moins que le chrétien authentique témoigne par sa vie de la divinité du Christ et de sa puissance agissante.

​Le chrétien ressent le besoin de témoigner de la joie de cette nouvelle vie en Christ – joie trouvée dans cette brise céleste qui nous enveloppe et qui se reflète dans nos vies personnelles en tant qu’individus...

Le chrétien ressent le besoin de témoigner de la joie de cette nouvelle vie en Christ – joie trouvée dans cette brise céleste qui nous enveloppe et qui se reflète dans nos vies personnelles en tant qu’individus et dans notre vie de groupe en tant que membres de la communauté des croyants. Cette joie met nos vies sens dessus dessous, les transformant en jardins d’amour, de repentir, de service, de joie, de liberté où, avec une conscience pure, nous dirigeons nos pas vers la sainteté. Et au plus profond de nos cœurs, Dieu nous donne l’assurance du pardon par l’œuvre rédemptrice du Christ en croix.

Souvent notre orgueil spirituel est une entrave à la compréhension. En conséquence, quand le Seigneur nous parle, nous devons avoir une attitude empreinte d’humilité et nous efforcer de changer notre façon de penser. Dieu nous révélera Sa vérité si nous le Lui demandons par la prière. Jésus dit : «Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. » (Mathieu 7.7)


*Détail de la peinture Les sept œuvres de miséricorde corporelles

painting of works of mercy Détail de la peinture Les sept œuvres de miséricorde corporelles
Vous avez un commentaire? Rejoignez la conversation ! 2 Commentaires
2 Commentaires