Plough Logo

Le Chemin Du Calvaire

Le chemin du calvaire


Avis des lecteurs

Dieu veut commencer son ouvre en vous, par vous et avec vous.


Lire un chapitre
Formats disponibles:
Livres brochés

Livres brochés

Amazon

A propos du livre

Plusieurs seront sans doute surpris en lisant cette brochure, leur conception du réveil étant bien différente ! On est souvent enclin à considérer le réveil comme une chose spectaculaire, caractérisée par un mouvement de masse impressionnant : des foules d’inconvertis convaincus de péché, et cela au milieu d’une plus ou moins grande excitation. Dans ce cas, on ne peut jamais prévoir quand et où se passeront de tels réveils, malgré le désir ardent de les voir se réaliser. C’est là une chose pour laquelle on ne peut que prier et attendre l’heure de Dieu. En attendant, les croyants acceptent la défaite, laissant l’Eglise continuer à rendre un témoignage médiocre, parce que privée de la vie d’En-Haut. Mais Dieu soit béni ! Plusieurs enfants de Dieu ont fait avec nous l’expérience que le réveil est souvent chose toute différente. Non ! le réveil n’est pas spectaculaire, en tout cas pas pour qui est convaincu de péché devant la croix. Et, quand de grandes manifestations se produisent, reconnaissons qu’elles ne constituent que l’à-côté du réveil, la partie la moins importante. Nos amis missionnaires qui sont venus nous parler en témoins d’un réveil — vu et vécu — ont, intentionnellement, omis de nous en décrire ce côté spectaculaire, craignant par-dessus tout d’obscurcir, par de telles descriptions, le message qu’ils avaient sur le cœur de nous apporter.

Notons, en second lieu, que le réveil ne concerne pas d’abord les inconvertis, mais le peuple de Dieu lui-même. Réveil signifie simplement retour à la vie nouvelle, ce qui sous-entend qu’il y a déjà eu vie. Les inconvertis n’ont pas besoin d’être « réveillés », car il n’y a pas de vie en eux qui puisse être renouvelée, réveillée. Ils ont tout simplement besoin de la Vie. Ce sont donc les chrétiens qui doivent être « réveillés », car il y a eu chez eux un recul, une diminution de vie spirituelle ; ils se sont endormis. Aussi, les « candidats au Réveil » sont ceux qui veulent bien confesser ce recul, cette diminution de vie. Dieu pourra réveiller dans la mesure où les péchés seront confessés d’une manière claire et précise. Lorsque de telles choses se passeront parmi les chrétiens, Dieu pourra alors travailler parmi les perdus avec une force nouvelle, et son œuvre de grâce sera visible pour tous. Une des devises d’Evan Roberts, lors du réveil du Pays de Galles, était : Courbe l’Eglise et sauve le peuple. Les deux dépendent l’un de l’autre. Le monde a perdu sa foi, parce que l’Eglise a perdu son feu.

Encore un mot pour le lecteur ! S’il veut être béni, qu’il lise ces pages, le cœur rempli d’une grande soif ; qu’il soit insatisfait de l’Eglise en général, et de lui-même..., mais surtout de lui-même. Il faut qu’il accepte que Dieu commence l’œuvre dans son propre cœur et non dans celui de son prochain, et ensuite qu’il place toute sa confiance en Dieu pour qu’il agisse. S’il est serviteur de Dieu, la nécessité du réveil est des plus urgentes pour lui, et nous souhaitons qu’il en soit profondément convaincu. C’est dans la mesure où il reconnaîtra sa propre misère et acceptera d’être béni, que le Seigneur répandra la bénédiction sur son troupeau. Oh ! qu’il comprenne avant tout qu’il doit être le premier à s’humilier devant la croix. S’il n’y a pas de conviction de péché parmi ses auditeurs, qu’il se laisse d’abord convaincre et briser lui-même. Le peuple de Ninive s’est repenti au moment où son roi, quittant son trône, s’est humilié sous le sac et la cendre.

Cependant, que le lecteur qui ne travaille pas directement au service de Dieu ne soit pas tenté d’attendre que l’œuvre de brisement commence chez son pasteur ou l’ancien de son assemblée. Non ! Dieu veut commencer son œuvre en vous. Il veut la commencer par vous et avec vous.

Avis des lecteurs Ecrire un avis

Ecrire un avis

Découvrez aussi...